LA FILIÈRE DISQUE : ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL, ACTEURS DE LA FILIÈRE ET LOGIQUES DE PRODUCTION

Durée 

2 heures 

Pré-requis 

aucun 

Effectif 

10 à 30 stagiaires 

Moyens techniques 

une salle équipée d’un vidéoprojecteur

L’enregistrement d’un album s’est aujourd’hui largement démocratisé : réduction des coûts liés à l’enregistrement (home-studio, etc.), réduction des coûts liés au pressage, distribution numérique accessible, etc. Pour autant, certains postes de dépenses sont à ne pas négliger. Comment construire le budget de son projet d’enregistrement phonographique ? Que prennent en charge les labels ?
L’enregistrement phonographique et le disque sont peu soutenus par les collectivités locales. Mais des financements existent auprès des organismes de la filière de la musique enregistrée : sociétés civiles d’auteurs, de producteurs et d’interprètes, organismes professionnels. L’objectif de cette session est d’identifier les dispositifs de soutien existant et leurs critères d’éligibilités.

Points abordés

projet d’enregistrement et budgétisation, panorama des aides aux disques existantes, critères d’accès, logiques et modalités d’interventions etc.

Public

artistes et groupes de musique, acteurs du secteur des musiques actuelles et du développement d’artistes, étudiants en musicologie ou métiers du spectacle vivant

X