QUEL STATUT POUR MON PROJET MUSICAL ?

Durée 

2 heures 

Pré-requis 

aucun 

Effectif 

10 à 30 stagiaires 

Moyens techniques 

une salle équipée d’un vidéoprojecteur

Qu’il soit amateur ou professionnel, auteur, compositeur ou interprète, l’artiste musicien bénécie de plusieurs modes de rémunération et de multiples sources de revenus. Le développement du projet artistique, son accueil auprès du public et des professionnels, laissent entrevoir la possibilité de se professionnaliser et posent la question de la structura- tion du projet, ainsi que celle du statut des personnes qui le composent. Il en est de même pour les structures qui encadrent les artistes, les développeurs d’artistes (labels, producteurs tourneurs), qui doivent également se structurer en cohérence avec les objectifs qu’ils poursuivent (association vs sociétés commerciales, etc.). Cette session propose d’identifier les différentes sources de revenus des musiciens et les logiques de professionnalisation à l’œuvre dans les musiques actuelles. Les cadres juridiques et entrepreneuriaux seront également étudiés selon les différentes situations ou besoins, afin de dresser un panorama des possibilités de structuration existantes..

Points abordés

adhésion aux sociétés d’auteurs ou d’interprètes (droits d’auteurs et droits voisins), salariat et intermittence du spectacle, revenu commerciaux et royautés, création de structures, autoproduction et création d’association ou d’entreprises/sociétés commerciales, signature chez un producteur tourneur ou un label, etc.

Public

artistes et groupes de musique, acteurs du secteur des musiques actuelles et du développement d’artistes, étudiants en musicologie ou métiers du spectacle vivant

X